A mes chevaliers blancs

Vendredi, déchaînement des anti-mariage. Comme @GoldenM, tractage, stickage et affichage massif dans ma fac, mais aussi dans « mes villes », Versailles et Saint-Quentin.
Mais cette fois-ci, j’ai aussi vu mes amis associatifs et syndicalistes (faut-il que je précise le syndicat étudiant en question?) se mobiliser encore plus massivement contre eux. Ils ont sillonné Saint-Quentin, en quelques heures, il ne restait plus de sticker, ni d’affiche.
Quant au tractage, ils ont tout simplement trollé les haineux, les empêchant de distribuer leurs déchets. Ils se sont également fait passer pour des alliés, venus distribuer eux-aussi des flyers. Puis, ils les balançaient ostensiblement à la poubelle, en les traitant d’homophobes et de fachos.
Enfin, un mec est sorti de la BU, furax. Il est allé s’acheter une canette de coca, pour la déverser sur la tête, les vêtements et les tracts de la chefthaine des tracteurs qui tenait le piquet devant la BU, avec pancarte, que mes potes ont pétée.

Cet article, je l’écris un peu pour témoigner, pour redonner un peu d’espoir à mes amis blessés. Je l’écris aussi pour remercier mes amis et collègues associatifs, ainsi que les étudiants engagés politiquement pour une société meilleure, plus égalitaire. Enfin je l’écris pour leur rendre un maigre hommage. Je n’ai pas forcément le temps de faire pareil qu’eux, mais surtout, je n’ai pas le courage, le culot pour le faire. La résistance civile, c’est quelque chose que j’apprends, peu à peu. J’ai commencé à me forger une conscience, j’ai beaucoup appris, maintenant je pense agir.

Un jour, je serai comme eux, et elle : http://dariamarx.com/2013/03/21/contre-la-loi-taubira/

2 réflexions au sujet de « A mes chevaliers blancs »

  1. Ouip, enlever les stickers/affiches ça soulage déjà un peu 😀
    Aaah les escalators des Halles, toute une histoire, avec Prose on a vécu un truc dans le même genre : on s’embrassait sur un escalator qui descendait, normal. Sur l’escalator qui montait, y a une nana qui nous fait « Z’êtes sérieuses?! » On a halluciné !

  2. Dans ma fac, il y a 20% de garçons, dont 90% de payday, et 80% de filles, dont 20% de goodoos.
    Les antis ont osé venir placarder, pendant les cours quand il n’y a personne dans les couloirs, leur merde sur nos murs, sous forme d’affiche et de stickers. S’ils étaient venus tracter, je pense qu’ils auraient eu affaire à des hordes d’étudiants prêts à leur verser coca et autres cafés sur la tête, comme par chez toi.
    Ce fameux jour, donc, je sors de cours, et j’avance dans le couloir. Je vois un mec, pantalon vert, petit sac de payday, arracher une affiche violemment, puis la mettre à la poubelle et descendre les escaliers, rageux. Je me doute vaguement de la teneur de l’affiche, et en m’approchant je vois qu’un sticker lui a échappé, un sticker pour la manif pour tous les cons. Du coup, je l’enlève. Et puis me ravise, recolle le stiker, et colle par dessus un « L’homophobie tue » bien senti. J’étais fort heureuse de voir le mec arracher l’affiche, et de constater qu’en moins d’une heure il n’y avait plus de trace de leur passage dans la fac. Ça m’a fait du bien de voir que je n’étais pas la seule à être affectée par ça.
    Hier soir, en sortant de l’apéro, dans l’escalier roulant des Halles, je tenais « ma Chère » dans les bras, et il y a un mec qui passe à côté, en nous dévisageant avec des yeux assassins. Je lui crie « Ouais, c’est ma copine, et alors ? T’as un problème ?! ». Ça m’a fait beaucoup de bien, et lui m’a prise pour une folle, vu la façon dont il m’a regardée ensuite.
    Donc oui, pour remédier à la colère et au malaise, agis ! Ça te libérera 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available